Yearbook Université de Lorraine : les LEA l’ont fait

yearbook universite de lorraine-1

La filière LEA de l’Université de Lorraine est une formation pluri-disciplinaire axée sur les langues. Elle forme de futurs cadres polyvalents qui exerceront à l’international des fonctions variées dans les relations internationales, la communication, la traduction, le tourisme, etc. Arrivés au terme de leur cursus, les étudiants de Master 1 ont décidé de sceller leurs souvenirs dans les pages d’un yearbook. Comment ont-ils fait ? Interview avec Mathieu Saling, en charge du projet pour 2013.

Comment vous est venue l’idée de créer votre yearbook ?
Lors de notre année de M1, pour obtenir notre diplôme nous sommes obligés de participer à un projet qui peut prendre différentes formes. Dans mon cas et celui 13 autres personnes, notre projet était ALEANCE, une association dont le but premier est de maintenir le contact entre les anciens et les nouveaux étudiants de LEA. De ce but découle directement la volonté de créer un Yearbook afin de léguer aux futurs membres de l’association une image de qui on est et de ce que l’on est capable de faire.

Racontez-nous un petit peu ce qu’il contient et ce que cela représente pour votre promo.
Le yearbook est un lien. Avec leurs différents projets, les étudiants de notre promo ont su tisser des liens forts les uns avec les autres. Réaliser ce Yearbook était un moyen pour nous de donner à chacun un souvenir de ces précieux moments.

yearbook université de lorraine -2

“Le yearbook : un moyen pour transmettre aux futurs membres de l’association une image de qui on est et de ce qu’on est capable de faire.”

Est-ce que cela a été simple à mettre en place ? Comment vous êtes-vous organisés ?
Ça n’a pas toujours été évident. Il faut prendre en compte la motivation et l’investissement de chacun au sein de l’association et de toute la promo et il y a beaucoup de variables. Sachant que c’est un projet humain avant tout. Il nous a donc fallu pas mal de temps pour tout mettre en place, environ 2 mois. Tout d’abord, organiser une séance photo : là encore, il a fallu prendre en compte les désistements et faire en sorte qu’un maximum de personnes soient présentes. Ensuite, se mettre d’accord sur la mise en pages, les fonds de pages, les polices, le choix des photos et des évènements à mettre en scène. À mon sens, il faut toujours une personne pour superviser le travail dans sa totalité, et après, en fonction de la taille de la promo, un nombre de personnes adéquat pour traiter chaque partie. Notre promo n’étant pas particulièrement grande, 3-4 personnes ont largement suffi à tout mettre en place.

Selon vous, quels sont les incontournables pour un projet réussi ?
De la motivation et une bonne organisation. Il ne faut pas se décourager. Souvent, il faut redemander plusieurs fois aux personnes de la promo de participer au questionnaire et/ou d’envoyer leur photo s’ils n’ont pas participé à la séance photo. Il ne faut pas lâcher l’affaire, c’est parfois dur, mais quand on voit le résultat final et quand on garde en tête l’objectif principal du Yearbook, ça aide !

yearbook université de lorraine -5

Vous avez utilisé une fonctionnalité spécifique de l’application pour monter vos pages de profils étudiants de manière automatique. Pouvez-vous nous en dire plus et nous décrire comment vous avez procédé ?
Tout à fait et cela a été particulièrement pratique. En effet, il nous a suffit de créer une page profil et de la mettre en page comme nous le voulions, en l’occurrence, 2 profils par page avec une photo par profil. Ensuite nous bâti notre questionnaire dans l’appli, puis nous avons envoyé aux étudiants les codes d’accès au questionnaire, par e-mail. Tout le monde a pu remplir tranquillement chez soi sa partie, en répondant à ses questions. Une fois le questionnaire validé, les informations se sont mises en pages directement, et il ne nous restait plus qu’à insérer les photos manquantes et éventuellement corriger les erreurs !

yearbook université de lorraine -3

yearbook université de lorraine -4

Vous avez choisi le modèle Moderne, avec rabats. Qu’avez-vous pensé du résultat ?
Tout simplement magnifique ! Je ne regrette absolument pas d’avoir choisi cette option, elle apporte une petite touche en plus et rend le yearbook un peu plus rigide, aspect non négligeable pour un Yearbook d’une quarantaine de pages !

Merci Mathieu et bonne continuation !

The following two tabs change content below.
After a degree in corporate journalism and 4 years in a publishing agency in Paris, Julien fell into digital. Passionate about content in general, he loves turning good ideas into practical tips & tricks. That's just one of the things he does at Fusion Yearbooks, as a Digital and Content Manager.

Australia's #1 Yearbook Company