Yearbook IUT GEA Lyon : le retour d’expérience de Victor

yearbook iut gea lyon

L’IUT GEA est une formation courte et dense à la fois qui, lorsqu’elle touche à sa fin, mérite d’être célébrée. Victor Caumeil futur diplômé de la promo 2014 nous explique en quoi yearbook et GEA font plutôt bon ménage.

Victor, peux-tu nous dire ce qu’on apprend concrètement en GEA ?
C’est une formation de gestion qui permet aux étudiants d’être polyvalents et de répondre aux différents aspects de la gestion d’une entreprise ou d’une administration. Elle forme principalement les étudiants pour une poursuite d’études et les débouchés sont nombreux : que ce soit en licence professionnelle, en licence générale ou en école de commerce, les portes sont généralement grandes ouvertes pour les étudiants de GEA. Ce sera une licence générale en gestion pour ma part.

Comment le projet yearbook s’inscrit-il dans la formation GEA ?
Dans le cadre de la formation, chaque étudiant doit faire partie d’un projet tutoré. En fait, le Yearbook est un projet qui avait été abandonné l’an passé au sein de GEA Lyon1… Nous avons donc souhaité le relancer avec le groupe, car cet ouvrage nous semblait indispensable. C’est avec l’aide d’un professeur suiveur (que nous remercions tout particulièrement ici) que nous avons pu mener à bien ce projet. Naturellement, nous avons du répondre à des obligations de forme, comme par exemple le suivi régulier de la liste des tâches de chacun, qui nous a permis de suivre l’avancée du projet au fur et à mesure. Bien évidemment, un budget à du être établi puisque nous avions pour mission de trouver des solutions pour réduire au maximum le prix des Yearbooks.

Tu as été chef de projet sur le yearbook. As-tu pu mettre en pratique des compétences particulières ? T’es tu frotté à des difficultés et comment les as-tu surmontées ?
C’était typiquement le but de ce projet tutoré et nous l’avons tous ressenti. La majorité de nos compétences ont étés mises en œuvre pour que le projet puisse aboutir. Nos connaissances comptables ont beaucoup servi, mais ce sont nos facultés d’adaptation et d’organisation qui nous ont le plus servi.

“Savoir démarcher les sponsors correctement est indispensable pour pouvoir obtenir des financements convenables.”

Nous avons du être très professionnels quant aux documents créés pour la recherche de sponsors (deux dossier ont étés créés : un avec la présentation du projet et l’autre qui présentait les offres de sponsoring). Des compétences pour pouvoir démarcher ces sponsors sont indispensables pour prétendre à obtenir un financement convenable.
Les principales difficultés ont eu un rapport avec le temps. En effet, nous avons souhaité attendre la fin janvier pour commencer à récolter l’ensemble des photos dont nous avions besoin, cela dans le but d’avoir une réelle cohésion au sein de la formation, qui se ressentirait forcément dans le Yearbook. Alors nous avons été plutôt “serrés” au niveau du timing pour récolter l’ensemble des photos individuelles des étudiants. Pour y parvenir dans les temps, il nous a fallu être présents continuellement au niveau de la communication : c’est passé par des affiches, des emails, des passages dans les classes ou même des messages télévisés.

En GEA, on sait être sérieux, mais on a aussi de l’humour ! Peux-tu nous parler de la page des Couches-Culottes ?
Il s’agit de la page surprise de ce Yearbook. Nous avions conscience de l’attente d’une telle page venant des professeurs, mais surtout des étudiants qui raffolent de voir leur enseignants dans des situations assez improbables. C’est en fait notre professeur suiveur qui a eu l’idée un peu farfelue des bébés Evian qui font du roller. Nous avons alors imaginé un décor adapté et nous nous sommes servis de nos connaissances informatiques pour mettre tout cela en forme. Cette page montre à quel point les professeurs sont importants au sein de notre formation. Nous avons essayé d’adapter chaque bébé à la personnalité de chacun des professeurs, ce qui a apporté un aspect très saisissant et réel, que les principaux intéressés ont particulièrement apprécié. Bien sûr, cela n’aurait pas pu se faire sans que nos enseignants n’acceptent de jouer le jeu et c’est aussi grâce à eux que la page est aussi réussie.

C’est quoi le GEA Lifestyle ?
Cette formation est vraiment particulière, les étudiants évoluent dans un environnement où tout se rapporte à GEA. C’est vraiment comme vous le dites : un GEA Lifestyle. Alors cela se caractérise d’abord par beaucoup de boulot, mais surtout par une ambiance assez dingue. C’est vraiment caractérisé par deux évènements phares qui sont le week-end d’intégration et la semaine de ski. Ces événements sont vraiment représentatifs du genre d’ambiance et de cohésion qu’il peut y avoir au sein de la formation. Et bien évidemment, nous sommes caractérisés par notre BDE qui se démène pour rendre cette ambiance et cette cohésion encore plus fortes.

“Pour nous c’est concrètement le meilleur souvenir que les gens puissent garder de la formation, puisqu’il s’agit d’un support matériel.”

Donc au final, le yearbook, en plus d’être un projet qui colle à votre formation, c’est aussi un beau souvenir ?
C’est sûr, c’est vraiment pour cela que nous avons souhaité le réhabiliter au sein de notre formation. Pour nous c’est concrètement le meilleur souvenir que les gens puissent garder de la formation, puisqu’il d’agit d’un support matériel. C’est ce qui nous a motivés pour nous lancer sur un livre plutôt que sur un CD.
Les choses matérielles restent et touchent d’autant plus les gens. Nous nous sommes toujours représentés ce Yearbook comme un complément au gala organisé tous les 3 ans par notre formation. Il nous a semblé vraiment pratique de pouvoir le feuilleter rapidement avant de nous rendre au Gala, pour nous rappeler de la promotion dans laquelle nous avons évolué !

Le produit final est réellement à la hauteur de nos espérances, la qualité du produit est impeccable et les colis nous sont arrivés sans soucis. Nous n’avons que des retours positifs sur le Yearbook, tout s’est bien passé !

Et pour finir, les infos-clés du projet :
Nous avons réalisé un Yearbook de 48 pages. 155 exemplaires ont été commandés. Nous étions un groupe de 4 personnes. Environ 300 étudiants ont été représentés dans le Yearbook ainsi qu’une quinzaine d’enseignants. Nous avons été plutôt rapides puisque la création du livre nous a pris deux petites semaines. La fonctionnalité que nous avons préféré dans l’application a été celle des pages profils puisqu’elle nous a fait gagner un temps énorme ! Mais nous avons aussi beaucoup apprécié les accessoires et les fonds de pages proposés.

“La création du livre nous a pris deux petites semaines.”

Vous êtes en GEA et vous avez des questions pour Victor ? Laissez un commentaire !

The following two tabs change content below.
After a degree in corporate journalism and 4 years in a publishing agency in Paris, Julien fell into digital. Passionate about content in general, he loves turning good ideas into practical tips & tricks. That's just one of the things he does at Fusion Yearbooks, as a Digital and Content Manager.

Australia's #1 Yearbook Company