Yearbook ESC Montpellier : le projet de l’asso photo Iris Live

yearbook esc montpellier-1

Yearbook ESC Montpellier -2

Iris Live c’est un peu les yeux et les oreilles de Sup de Co Montpellier. Présents sur tous les événements de l’école, les photographes et cameramen de cette association photo immortalisent tout ce qui se peut se passer. Et cette année, pour aller plus loin, Iris Live a décidé de réaliser le yearbook ESC Montpellier. Retour sur ce beau projet avec Delphine Chiron.

Bonjour Delphine ! Alors qui es-tu et où en es-tu dans tes études ?
Originaire de Nouvelle-Calédonie, je suis venue poursuivre mon Master en France à l’ESC Montpellier. C’est comme cela que j’ai pu intégrer l’association Iris Live et que j’ai pu, par la suite, piloter le projet yearbook.

On sait qu’en école de commerce, la vie associative est très importante. Qu’en est-il pour toi et que t’a apporté ce projet ?
C’est vrai qu’à l’ESC Montpellier, la vie associative a un rôle très important au sein de l’école. Elle permet de faire vivre l’école et les étudiants par le biais de nombreux évènements. Pour moi, le fait de faire partie d’une asso était primordial, d’autant plus que le projet yearbook dont je devais m’occuper était l’un des plus intéressants. Aussi bien en termes d’organisation et de gestion d’équipe qu’en termes de créativité, ce qui à la base n’était pas vraiment mon fort. L’application Fusion Books et la réalisation de ce projet m’ont permis de m’améliorer grandement à ce niveau-là.

Yearbook ESC Montpellier -4

Généralement, réaliser un livre n’est pas chose facile. Pourtant Iris Live a réalisé un yearbook de 100 pages en moins d’un mois ! Comment avez-vous fait ?
Il est vrai qu’au début, le fait de devoir réaliser un livre d’une centaine de pages peut faire un peu peur… Mais l’outil d’édition en ligne mis à disposition est extrêmement bien adapté, notamment pour ceux qui n’y connaissent rien (c’était mon cas). C’est certainement un des avantages qui fait le fort de Fusion Books : permettre de réaliser un grand nombre de pages en toute simplicité.

Selon toi, qu’est-ce qu’un yearbook apporte à une école et à ses étudiants ?
Le yearbook, c’est un véritable souvenir pour les étudiants. Il a une beaucoup plus grande valeur que des photos sauvegardées sur un disque dur. C’est finalement un souvenir que l’on gardera toute sa vie. Il permet de pouvoir garder en tête les noms des personnes qui étaient dans nos classes ou promotions grâce aux pages trombinoscopes, mais aussi de mettre en avant les nombreuses soirées et évènements auxquels les étudiants ont pu participer tout au long de l’année.

Yearbook ESC Montpellier -3

Fusion Books permet de partager la création entre plusieurs contributeurs et au final, c’est vous qui créez le yearbook de A à Z. Selon toi, ces aspects créatifs et collaboratifs sont-ils importants pour ce genre de projet ?
L’application est réellement adaptée pour la réalisation d’un yearbook en équipe. En tant que responsable du projet, elle m’a permis de mettre en place un travail de groupe facile à manager avec des identifiants, des mots de passe et des pages attribués à chacun des membres de l’asso pour pouvoir avancer rapidement. Chacun pouvait être créatif sans pour autant mettre en danger la cohérence d’ensemble du projet.

Qu’as-tu préféré dans l’application et qu’as-tu pensé des ressources disponibles ?
Ce que j’ai préféré, c’est le nombre important d’icônes, accessoires ou fonds de page disponibles, qui permettent non seulement d’avoir une base pour démarrer, mais aussi d’améliorer notre créativité et de travailler avec des types d’images que nous n’aurions pas utilisé initialement.

Sur le plan financier, comment vous y êtes vous pris ?
Sur le plan financier, nous avons décidé de faire des pré-ventes afin de garantir les ventes à la réception des yearbooks. Nous avons fait énormément de communication auprès des étudiants, grâce à des affiches, un stand au sein de l’école, une annonce en amphithéâtre et à la radio de l’école, sans oublier l’incontournable Facebook. Pour le financement, je conseille vivement de faire un maximum de sponsoring avec des entreprises afin de pouvoir réduire le prix de vente final du yearbook et faciliter l’achat des étudiants.

Le mot de la fin ?
Le mot de la fin est destiné à l’équipe de Fusion Books qui a été présente tout au long du projet et réellement efficace dans les moments de panique sur la fin du projet, où le bouclage du livre est toujours un peu fait avec agitation. Un grand merci pour leur soutien et leur réactivité, ce sont des qualités que l’on ne trouve pas forcément partout et c’est pourquoi nous recommandons vivement cette équipe aux promotions futures de l’ESC Montpellier, mais également à toutes les autres écoles de France qui veulent faire perdurer leurs souvenirs dans le temps grâce aux yearbooks 😉 !

Merci beaucoup Delphine et bon courage pour la suite !

The following two tabs change content below.
After a degree in corporate journalism and 4 years in a publishing agency in Paris, Julien fell into digital. Passionate about content in general, he loves turning good ideas into practical tips & tricks. That's just one of the things he does at Fusion Yearbooks, as a Digital and Content Manager.

Australia's #1 Yearbook Company