Validation yearbook : un guide utile pour tout vérifier avant l’impression

Proofing your yearbook - image

Votre yearbook doit partir en impression d’ici peu ? Parfait. Suivez ces instructions pour ne rien oublier.

Vous vous dites sûrement : “Ah, enfin ! Le yearbook est bouclé et il n’y a plus qu’à lancer l’impression !” Mais attention… Restez concentrés parce qu’il reste une dernière étape capitale pour le succès de votre projet : la relecture et la validation finale.

Que faut-il vérifier ? Dans quel ordre ? C’est exactement ce que nous allons voir dans cet article. Nous avons préparé ce guide en pensant à vous et en nous basant sur :
– les règles de l’édition et de l’imprimerie
– les points bloquants auxquels vous avez pu être confrontés par le passé

Combiné avec cet article de notre centre d’aide, vous avez en main toutes les informations nécessaires pour effectuer vos dernières vérifications. Suivez le guide, appliquez nos conseils et vous verrez, votre yearbook n’en sera que meilleur !

Logiciel Yearbook : des Centaines de Modèles Personnalisables.

Essayer gratuitement

1 – Vérifications à l’écran : les corrections de votre équipe ont-elles bien été intégrées ?

Au cours de la création du yearbook, vous et votre équipe avez peut-être vu passer des commentaires comme :
> Le Principal doit ABSOLUMENT valider son édito avant l’envoi en impression
> La photo de Mme Chewing-Gum est pixellisée… Penser à lui demander une autre photo.
> Nous ne sommes pas 100% sûrs de l’orthographe du nom de Roger Faidéraire et de Slatan Vapatropvitch sur le trombinoscope page 44.

Bref. Vous voyez le genre. Au fil du projet, les membres de votre équipe ont certainement listé des remarques, commentaires ou autres incontournables qu’il convient de vérifier soigneusement avant même de générer votre épreuve PDF finale. Votre équipe a fait de son mieux pour vous aider sur le projet, alors autant ne pas gâcher leurs efforts par négligence… Un, ils seront déçus. Deux, leurs compétences (et les vôtres) seront remises en question, sans parler des parents qui découvriront que leur nom de famille a été massacré en feuilletant le yearbook… Pour éviter cela, voici 3 astuces simples :

  • Demandez à votre équipe de compiler toutes les demandes de corrections sur un document partagé (sur Google Docs par exemple). Cela vous permettra d’avoir une liste claire (et à jour) pour vos vérifications.
  • Si vous êtes Editeur en Chef, je vous recommande chaudement de copier-coller les commentaires les plus importants dans la section “Administrative” de votre projet yearbook sur Fusion. Ils seront signés, datés et resteront gravés dans l’histoire de votre projet (idéal pour ne pas oublier…).
  • Pour vérifier votre travail, connectez-vous à votre projet puis, visitez la section “Aperçu et Validation“. Enfin, parcourez toutes vos pages en vous assurant que chaque correction a bien été intégrée. Si tel n’est pas le cas, ré-ouvrez les pages à modifier et effectuez les corrections.

Proofing your yearbook - Team requests

2- Que faut-il vérifier sur le design général (toujours à l’écran) ?

> La zone de danger

Utiliser la zone de danger est crucial. Dans le premier exemple ci-dessous, nous n’avons pas tenu compte de la zone de danger. Résultat, tout le contenu situé dans la zone rouge est très (trop ?) près du bord de la page. Sur le second exemple, nous avons pris nos précautions et vous pouvez constater qu’il n’y a plus de contenu important dans la zone de danger.

Pourquoi est-il important d’utiliser la zone de danger ?
Parce que si vous ne le faites pas, le contenu situé dans cette zone sera potentiellement coupé durant le façonnage de vos livres (absorbé par la reliure ou coupé sur aux extrémités). Pour savoir comment bien utiliser la zone de danger, lisez cet article.

Proofing your yearbook - danger zone

Pas bon.

Proofing your yearbook - danger zone 2

Bon

Astuce

Pour éviter d’avoir du contenu dans la zone de danger, essayez de revoir la taille de vos photos ou de réduire la taille de vos polices de caractère. Dernière solution, raccourcir votre texte.

> Superposition d’éléments

Parfois, vous serez tentés de superposer plusieurs éléments sur vos pages (ce qui peut être très chouette, je confirme). Mais attention, c’est le genre de choses sur lesquelles il faut être vigilant pour vos vérifications. Assurez-vous que les éléments vivent bien ensemble et ne se gênent pas les uns les autres. Dans l’exemple ci-dessous, vous remarquerez que le photo-strip est trop proche du texte. Il y a aussi le texte en rose qui sort du bloc, ce qui n’est pas idéal. Quelques petites retouches s’imposent pour aboutir au résultat de gauche.

Proofing your yearbook - overlapping elements

Pas bon.

Proofing your yearbook - overlapping elements 2

Bon.

Astuce

proofing your yearbook - back forward

Pour modifier la manière dont se superposent vos éléments, cliquez sur un élément et accédez aux options (via la petite flèche). Cliquez sur back pour pousser votre élément vers l’arrière ou sur forward pour le ramener vers l’avant.

> Lisibilité de vos textes

Liberté rime avec responsabilité, n’est-ce pas ? Notre logiciel yearbook offre une grande liberté pour jouer avec la typographie, les effets et les couleurs. Pour autant, la lisibilité doit rester un critère important pour tous vos designs. Aussi, lors de vos vérifications, assurez-vous :
> que le choix des polices est pertinent : autant faire simple pour le corps de texte, vous pouvez garder la créativité pour les titres.
> que la taille des typos est adaptée : vos textes sont-ils trop petits ou trop gros ? Y a-t-il suffisamment ou trop de variations sur la page ? A vous de trouver le juste milieu pour que le message soit lisible et compréhensible pour vos lecteurs.
> que ce n’est pas trop la fête des couleurs ! Les couleurs fonctionnent-elles bien ensemble ? Le texte est-il bien lisible ou le choix des couleurs rend-il les choses compliquées ?

Dans l’exemple ci-dessous, nous avons utilisé une couleur claire pour la typo, malgré un fond de couleur claire. Résultat, on n’y voit rien ! Puis nous sommes repassés sur une typo plus foncée et c’est bien plus lisible.

Proofing your yearbook - text readability 2

Pas bon.

Proofing your yearbook - text readability

Bon.

Astuce

proofing your yearbook - colours

Pour modifier la couleur de vos textes ou de vos blocs, cliquez dessus pour les sélectionner puis cliquez sur la palette de couleurs pour modifier votre choix.

> Le blanc tournant VS la tête qui tourne

“Pourquoi ne mettre que 3 photos quand je peux en mettre 40 ?” C’est une question récurrente chez nos jeunes utilisateurs… C’est vous qui décidez naturellement. Pour autant il est de notre devoir de vous rappeler les grandes règles de l’édition. Pour éviter toute théorie complexe, partons sur un exemple simple. Prenez n’importe lequel de vos magazines préférés et observez le design. Les photos sont grosses et les textes sont courts. Il n’y a pas 50 photos sur la même page pour une simple et bonne raison : il faut qu’on puisse voir ce qu’il y a sur la photo et que les textes ne soient pas trop longs pour vos lecteurs – qui aiment picorer ici et là dans vos pages, sans forcément lire tous vos textes.

Qu’en est-il sur votre yearbook ? Les photos sont-elles assez grandes ? Est-ce que tous les paragraphes valent la peine d’être lus ou peut-être pourriez-vous raccourcir ? Vous pouvez constater la différence dans les exemples ci-dessous.

Proofing your yearbook - white space

Pas bon.

Proofing your yearbook - white space 2

Bon.

Astuce

Si vous avez beaucoup de contenu pour un seul et même sujet, il est préférable d’étaler votre article sur plusieurs pages, voire de le découper en plusieurs articles, brèves, infographies, etc. L’usage des colonnes vous permettra également d’alléger la lecture et d’essayer différentes choses pour la mise en page.

> L’importance de l’alignement

Si vos blocs ne sont pas bien alignés ensemble, votre page pourra sembler inachevée. Prenons l’exemple des journaux ou des magazines : tout est aligné proprement, ce qui donne cet aspect soigné. Dans l’exemple ci-dessous, nous avons volontairement cassé l’alignement des photos sur le trombinoscope. Qu’en pensez-vous ?

Proofing your yearbook - alignment 1

Pas bon.

Proofing your yearbook - alignment 2

Bon.

Astuce

Pour aligner deux éléments, sélectionnez-les un par un. Revoyez leur taille et positionnez-les correctement en vous appuyant sur les guides qui apparaissent à l’écran.

3 – Générez une épreuve PDF de votre yearbook

Une impression professionnelle induit le respect de certains standards techniques. Le format PDF est le format le plus populaire dans les métiers de l’imprimerie, et pour une bonne raison : “la spécificité du PDF est de préserver la mise en forme d’un fichier – polices d’écritures, images, objets graphiques, etc. – telle qu’elle a été définie par son auteur, et cela quels que soient le logiciel, le système d’exploitation et l’ordinateur utilisés pour l’imprimer ou le visualiser”.

Autrement dit, exporter votre travail sous un format PDF permet d’expliquer à nos machines comment imprimer votre livre convenablement. C’est pourquoi, dans la dernière ligne droite du projet, vous êtes invités à générer un PDF qu’il faut vérifier attentivement (en le comparant à votre travail original visible à l’écran).

Bon à savoir : l’équipe de production de Fusion Yearbooks vérifie toujours qu’il n’y a pas de souci technique sur le PDF final. C’est ce que l’on appelle communément le Pré-presse. Attention, il ne s’agit que de vérifications techniques. Tout ce qui concerne le contenu du yearbook comme les fautes d’orthographe ou les photos de mauvaise qualité reste sous votre responsabilité.

Proofing your yearbook - generate low res PDF

Conseil pour générer votre PDF

Pour générer votre tout premier PDF, veuillez appliquer le point numéro 02 de cet article.

Lorsque vous avez généré et téléchargé votre épreuve PDF, il vous faut l’ouvrir dans Aperçu, Acrobat Reader ou toute autre liseuse de PDF. Dans un premier temps, je vous recommande de faire un premier passage pour vérifier 2 points fondamentaux :
– Est-ce que toutes vos pages sont bien là et sont-elles dans le bon ordre ?
– Si vous avez choisi de mettre des numéros de pages, sont-ils bien là et sont-ils affichés correctement ?

Pour cela, il vous suffit de revoir le PDF page par page, en le comparant avec l’aperçu visible à l’écran.

proofing your yearbook - 2 pages view

Conseil pratique

proofing your yearbook - preview set up

Pour visualiser vos pages par deux dans Aperçu ou Acrobat Reader, choisissez le mode “afficher deux pages”. Idéal pour vous assurer que les alignements sont corrects d’une page à l’autre. Et aussi, cela ira beaucoup plus vite :)

4- Ce qu’il faut vérifier sur la couverture

Comme vous l’aurez remarqué, lorsque vous générez une épreuve PDF, vous obtenez deux fichiers : un pour la couverture et un pour vos pages intérieures. Pourquoi ? Simplement parce qu’ils seront imprimés séparément (qui plus est sur des papiers différents). Pour contrôler le PDF de votre couverture, voici ce qui est recommandé :

> Vérifiez la lisibilité du titre et des textes
> Assurez-vous qu’il n’y a aucune faute d’orthographe ou de grammaire
Vérifiez la qualité des images, photos, logos, etc (plus d’infos sur le sujet plus loin dans cet article).

Proofing your yearbook - cover

5- Pensez à vérifier la qualité de vos images

Nous sommes d’accord. Dans un yearbook, les photos, c’est bien 80% de vos souvenirs. C’est ce que vos lecteurs veulent voir avant tout – et il en sera de même d’ici quelques années. C’est pourquoi, vérifier la qualité de vos photos avant l’impression est si important. Voici les détails qu’il vous faut regarder de près :

> Exemple 1: vérifiez la résolution
Cela ne fait aucun doute, beaucoup parmi vous vont prendre des photos avec des téléphones. Ce qui signifie aussi qu’il y a un risque pour la qualité des photos. Le meilleur moyen de vous assurer que vos photos sont imprimables, c’est de visionner votre PDF haute définition à 100% (taille réelle). Cela vous donnera une idée bien claire du rendu final. Si une photo semble pixellisée, vous pouvez être certains qu’elle le sera sur le yearbook (d’autant plus qu’avec une impression professionnelle les détails qu’ils soient bons ou mauvais sont accentués). Alors, remplacez vos photos si leur qualité semble trop juste. Soyons honnêtes : cela ne sert à rien d’imprimer des photos de mauvaise qualité, elles n’apporteront rien au yearbook. Dans le pire des cas, si vous voulez vraiment les conserver, réduisez leur taille. Pour cela, retournez sur le logiciel yearbook, ouvrez votre page, sélectionnez l’image et réduisez sa taille manuellement.

Proofing your yearbook - photos - 1

> Exemple 2 : les photos sont-elles cadrées correctement
Faites bien attention. Souvent, les membres de votre équipe ne font pas attention au cadrage des images qu’ils utilisent. C’est un point que vous pourrez remarquer rapidement en regardant le PDF. Si nécessaire, retournez dans l’application, cliquez sur l’image que vous souhaitez recadrer et utilisez l’outil dédié. Cela fera la différence, surtout sur le trombinoscope !

Proofing your yearbook - photos - 2

> Exemple 3 : faites attention aux photos étirées
Sur l’exemple ci-dessous, vous pouvez constater que l’utilisateur a étiré sa photo bizarrement et qu’elle a l’air un peu compressée verticalement. Par défaut, Fusion conserve les proportions originales lorsque vous modifiez la taille d’une image. Mais il existe une petite astuce pour en faire autrement. Pour réparer cela, ré-ouvrez votre page, double-cliquez sur votre photo et revoyez la taille de l’image en appuyant sur la touche Shift de votre clavier en même temps.

Proofing your yearbook - photos - 3

> Exemple 4 : ajustez la luminosité, les contrastes et plus encore
Une équipe yearbook, cela peut vite représenter du monde, sans compter tous ceux qui participent à la collecte des photos ou qui remplissent le trombinoscope en ligne. Vous recevez donc des tas de photos, dans tous les sens. Certaines sont réussies, d’autres moins… Avec Fusion, vous pouvez limiter les dégâts grâce à un éditeur-photo aussi puissant que facile à utiliser. Cela vous permettra d’éclairer les photos trop sombres et même d’ajouter des filtres comme sur Instagram !

Proofing your yearbook - photos - 4

6 – Ce qu’il faut vérifier sur vos textes

Qu’est-ce qui pourrait clocher sur vos textes… Vaste question. Tout d’abord, il faut vous débarrasser de toutes les fautes d’orthographe et de grammaire. Votre yearbook va passer dans les mains d’enseignants, d’étudiants et de leurs familles. Imaginez la réaction s’il est truffé de fautes… N’oubliez pas que le yearbook est aussi un support qui représente l’école : soyez donc à la hauteur ! Ensuite, il y a aussi la lisibilité (comme pour la couverture). Assurez-vous que vos textes principaux utilisent des polices lisibles. Assurez-vous que les contrastes de couleurs fonctionnent (polices vs fonds de page). Enfin, supprimez les veuves et les orphelins (vous savez ces mots isolés en début ou en fin de colonne). Ce n’est graphiquement pas très harmonieux (voir exemple ci-dessous).

Astuce

Pour relire vos textes, je vous recommande vivement d’imprimer votre PDF sur votre imprimante perso ou celle de l’école. Vous aurez plus de recul qu’à l’écran et vous pourrez mettre des petites annotations, ce qui sera plus commode pour intégrer les corrections.

Proofing your yearbook - texts 3

Syntaxe, orthographe et grammaire.

Proofing your yearbook - texts 2

Lisibilité de vos textes.

Proofing your yearbook - texts 1

Veuves et orphelins.

7 – Ce qu’il faut vérifier sur le trombinoscope

Vérifier le trombinoscope requiert plusieurs paires d’yeux. Demandez aux enseignants de revoir leurs classes respectives. Un, ils connaissent bien leurs étudiants (ils remarqueront s’il y a des confusions ou des fautes d’orthographe). Deux, ils pourront comparer avec leurs listes respectives pour voir s’il ne manque personne. Ce qu’il faut vérifier :

> L’ordre des étudiants : souhaitez-vous les ordonner par Prénom ou par Nom de famille ? C’est une chose que vous pourrez modifier en un clic.
> Les fautes d’orthographe : si une coquille s’est glissée dans le trombinoscope, il faut la trouver… Sinon, quelqu’un sera déçu, voire en colère s’il ou elle a payé pour son yearbook. Encore une fois, demandez de l’aide aux profs.
> Contenu inapproprié : tapez “funny yearbook quotes” dans Google et voyez le résultat… Il y a des dizaines d’articles qui font le buzz chaque année ! Scandales, grossièretés, méchancetés : des choses qui colleront à la peau de votre yearbook et de votre école à tout jamais… Prenez donc le temps de relire, croyez-moi cela vous évitera des surprises…
> Taille des polices, nombre de photos par étudiant, par page, etc: vu que tout est généré automatiquement, assurez-vous que les textes ne sont pas trop longs et qu’il n’y a pas trop de photos non plus… Si tel est le cas, vous pourrez revoir le nombre d’étudiants par page et re-générer le tout (voir exemple ci-dessous).
> Qualité des photos, cadrage, photos manquantes : pour les deux premiers points, remontez un peu plus haut dans l’article. Pour le dernier, je vous suggère d’utiliser les listes officielles de l’école fournies par l’administration et/ou les enseignants.

Proofing your yearbook - profiles 1

Pas bon.

Proofing your yearbook - profiles 2

Bon.

Astuce

Pour faire en sorte que tout rentre sur la page, vous pouvez réduire la taille de la police ou le nombre de profils par page. Puis, vous pouvez générer vos pages trombinoscope à nouveau (le contenu restera le même mais sera disposé autrement).

Voilà, voilà. Je pense qu’on a fait le tour de ce qu’il faut savoir sur la Validation Yearbook. Bien entendu, n’oubliez pas d’utiliser l’article de notre centre d’aide en parallèle. Il vous donnera plus de détails sur les aspects pratiques de notre logiciel yearbook.

Gardez toujours en tête votre date de validation finale. Souvenez-vous, l’impression et la livraison de vos yearbooks peuvent prendre jusqu’à 4 semaines. Prenez donc suffisamment de marge pour vos relectures et vérifications.

Dernier conseil. Pour des conditions optimales, je vous suggère de laisser reposer votre travail quelques jours avant de vous y mettre vraiment. Car lorsque l’on a la tête dans le guidon, il est difficile d’y voir clair et très facile de laisser passer d’énormes coquilles… Ensuite, suivez ce guide tranquillement, étape par étape et tout n’en sera que plus agréable. Si vous êtes plusieurs, c’est encore mieux. Chacun aura son propre recul et avoir l’opinion de personnes extérieures au projet vous permettra d’avoir une idée de ce que penseront vraiment vos lecteurs.

Si vous avez un doute ou des questions, n’oubliez pas que nous sommes là pour vous aider ! Il vous suffit de laisser un commentaire ici ou de nous contacter par mail : support@fusionbooks.fr

Créez un magnifique yearbook tous ensemble !

Essai gratuit immédiat
The following two tabs change content below.
After a degree in corporate journalism and 4 years in a publishing agency in Paris, Julien fell into digital. Passionate about content in general, he loves turning good ideas into practical tips & tricks. That's just one of the things he does at Fusion Yearbooks, as a Digital and Content Manager.

Australia's #1 Yearbook Company