Interview d’expert : conseils pour vos photos lifestyle

conseils expert photos lifestyle-1

Toujours dans notre quête de bons tuyaux, nous avons rencontré le photographe Rémy Dugoua, dont les clichés ont ce petit quelque chose qui vous fait marquer une pause. Rémy a deux spécialités : les photos de skimboard, surf & autres folies aquatiques, et les portraits “lifestyle”. Il partage avec vous quelques petits secrets.

Salut Rémy ! Alors dis nous tout : tu fais du skimboard, tu te promènes aux quatre coins du globe et tu rencontres tout le temps du monde. Plutôt photogénique tout ça : est-ce comme ça que tu es arrivé dans la photo ?
Rémy Dugoua : On peut dire que c’est le skimboard qui m’a amené à faire de la photo en effet. Il y a 7-8 ans mes potes skimboardeurs faisaient de la photo avec les moyens du bord (compacts numériques, bridges), puis pour diverses raisons il y a eu une sorte de trou d’air. Moins de photos, donc moins d’images à montrer de notre sport qui souffrait déjà d’une sous-exposition médiatique. C’était comme une sorte de gâchis, plein de choses se passaient sous nos yeux mais rien ne témoignait de ces instants. Du coup je me suis acheté un reflex numérique et j’ai commencé à faire des photos de skim… puis des gens…puis des voyages.

conseils expert photos lifestyle-2

On retrouve souvent les mêmes zigotos dans tes photos, mais dans différentes circonstances : soit dans l’eau en train de rider, soit sur la terre ferme en train de faire les clowns. Comment vous fonctionnez pour les prises de vue ? Photos posées ou photos volées ? Qu’est-ce qui selon toi est le plus intéressant ?
R. D. : Cela dépend beaucoup des personnes que je shoote, mais en règle générale on va dans un endroit, un cadre, avec l’idée de faire des photos d’ambiance à la cool. Parfois j’ai une idée bien précise du truc parfois pas du tout : c’est de l’improvisation. Juste l’envie d’être là, avec ces personnes là. Parfois cela peut être assez intimiste, d’autres fois très participatif car on peut être plusieurs à avoir des idées, ça part en vrille, on fait plein de shoots et c’est souvent productif. J’essaye de capter le truc le plus naturel possible. Après, tous les sujets ne sont pas acteurs ou modèles, donc parfois, il faut ajuster des placements, des regards… des détails qui font que la photo sera meilleure. Il n’y a pas de honte à poser, du moment que le résultat est naturel.

Quels sont selon toi les incontournables de la photo de sport ? (techniques de base, matos, etc.).
R. D. : La photo de sport demande un matos assez complexe : un appareil avec une rafale élevée (plus de 3 images/secondes) si on veut avoir le bon moment, et un télé-objectif (ou un zoom) pour se rapprocher du cœur de l’action. Comme il y a beaucoup de mouvement, il faut faire des photos avec des vitesses d’obturation relativement élevées, au moins à 1/1000 ème de seconde et avec une focale moyenne (f/6 , f/8…) afin de figer l’action et d’éviter les flous.

Pour toi, c’est quoi une bonne photo de lifestyle ? (lumière, sujet, etc.).
R. D. : Pour réussir une photo de lifestyle, il faut trouver le bon équilibre entre tout ce qui compose l’image, une sorte d’osmose afin que tout semble naturel. Préférer les lumières de début et fin de journée, moins dures et plus enveloppantes si on veut intégrer des personnes dans le paysage. Ne pas placer le sujet systématiquement en plein centre du cadre permet de donner de l’importance au décor et de faire respirer le personnage. Il m’arrive de faire beaucoup de photos d’une même scène, c’est souvent très utile car parfois, ce sont les petits détails qui font la différence.

conseils expert photos lifestyle-4

Tu sais que notre public est principalement étudiant. Entre ce qui passe à l’école et tous les à-côtés, les étudiants vivent des moments fun et importants qui resteront gravés dans leur mémoire. Si tu avais 3 conseils à leur donner pour les photos qu’ils vont prendre pour leur yearbook, quels seraient-ils ?
R. D. :
1-
Quelles que soient les activités, multipliez les angles de vue, variez les centres d’intérêt.
Par exemple, si vous shootez un évènement culturel ou festif, n’hésitez pas à tourner autour des sujets, alternez avec des portraits, des plans moins serrés et des plans larges : les seconds plans sont aussi intéressants que les 1er plans (attitudes, réactions du public, décors). Plus les angles seront variés, moins le reportage photo sera ennuyeux.

2- Essayez de vous faire oublier, fondez-vous dans le décor : vous obtiendrez des expressions naturelles, moins posées.

3- Si vous n’êtes pas très à l’aise derrière l’appareil, faites les choses simplement : ne vous aventurez pas dans des cadrages et des compositions compliqués, focalisez votre attention sur les éléments essentiels, c’est le meilleur moyen de rentrer avec des clichés exploitables.

Merci beaucoup Rémy pour ces éclairages et bonne continuation !

Pour plus d’inspiration ou pour en savoir plus sur les travaux de Rémy Dugoua, rendez-vous sur :  www.r3ms.fr et http://www.flickr.com/photos/remydugoua/

 

The following two tabs change content below.
After a degree in corporate journalism and 4 years in a publishing agency in Paris, Julien fell into digital. Passionate about content in general, he loves turning good ideas into practical tips & tricks. That's just one of the things he does at Fusion Yearbooks, as a Digital and Content Manager.

Australia's #1 Yearbook Company