Comment les livres sont imprimés

Comment les yearbooks sont imprimes - banniere

Waouh ! Votre livre de fin d’année est bouclé et il est sensationnel. Mais pour le moment, ce sont juste quelques pages sur un écran… comment diable sera-t-il imprimé ? Et comment être sûr(e) que le produit final sera aussi bon que sur écran ?

C’est ce que nous allons voir dans cet article, où vous allez (re)découvrir de quoi est fait un livre. Il me semble qu’il est nécessaire de revoir la base afin de mieux comprendre pourquoi les imprimeurs ont besoin d’un certain type de fichier avec certaines spécifications, pour pouvoir faire une impression de qualité.

A la fin de votre lecture, vous serez familiers avec les différentes étapes qui conduiront votre livre jusque dans votre boîte aux lettres.

De quoi est fait un livre ?

Commençons par le produit lui-même. Prenez un livre entre vos mains et observez-le.

01. Un livre est imprimé sur du papier

Saviez-vous qu’il existe des centaines, voire des milliers, de types de papier utilisables pour imprimer un livre ? Je ne les présenterai pas tous ici, mais voici quelques notions essentielles pour mieux vous y retrouver :

* Papier non-couché :
Prenez une feuille dans votre imprimante et touchez-la. Faites la même chose avec une page de magazine, et comparez-les. La feuille de votre imprimante est un peu plus rugueuse, n’est-ce pas ? C’est parce que le papier pour imprimante est généralement un papier non-couché, un papier qui n’est pas recouvert d’un pigment qui le rendrait plus lisse.

Comprenez-moi bien, cela ne veut pas dire que le papier non-couché est mauvais, il est juste différent. Certains magazines de mode ou d’architecture sont imprimés sur un papier non-couché. Voyez, ci-dessous, l’exemple de Frankie Magazine, un superbe bimensuel australien, imprimé sur papier non-couché.

how yearbooks are printed - frankie mag

(Source)

Quelles sont les qualités du papier non-couché ? Sa densité et son blanc intense. Un papier sans pigment sera également plus léger. Vous aurez donc un papier plus épais pour le même poids. Vos pages blanches seront plus lumineuses et votre livre paraîtra à la fois plus épais et plus léger.

* Papier couché :
La plupart des magazines, brochures, catalogues et yearbooks sont imprimés sur un papier couché (chez Fusion, c’est le papier par défaut). Un papier couché aura une finition brillante ou mat. Il est en général beaucoup plus lisse, doux et joue beaucoup sur l’apparence de vos pages. Une surface pigmentée permet d’imprimer des détails plus nets, d’améliorer la densité des couleurs et de réduire l’absorption d’encre. Vos pages paraissent donc plus dynamiques et plus colorées. Le magazine Elle, par exemple, est imprimé sur un papier couché.

how yearbooks are printed - elle magazine

(Source)

* Quelques autres caractéristiques à connaître :

> Poids du papier : Quel que soit le type de papier que vous voulez, vous devrez faire des choix, et le poids en fait partie. Plus le papier est léger, plus il sera fin. Voici quelques exemples pour vous donner une idée :
* Papier non-couché à plus ou moins 40 gr/m2 = papier journal
* Papier non-couché de 60 à 115 gr/m2 = papier imprimante, documents commerciaux, flyers, livres
* Papier couché de 80 à 135 gr/m2 = brochures et pages intérieures des magazines
*Papier couché de 115 à 350 gr/m2 = couverture de magazine
=> Chez Fusion, nous utilisons un papier couché de 150 gr/m2 pour les pages intérieures, et de 300 gr/m2 pour la couverture.

> Densité et transparence : Plus votre papier est fin, plus il est transparent. C’est une chose à prendre en compte si vous voulez éviter qu’on puisse voir ce qu’il y a au verso de la page.

En résumé…
– Papier non-couché = texture rugueuse mais brillant et lumineux.
– Papier couché = aspect pro immédiat (en fonction de la densité du papier), mat ou brillant, et généralement plus dynamique.
– Le grammage, la densité et la transparence peuvent avoir un impact important sur l’aspect de votre livre de fin d’année.

02. Pour imprimer sur du papier, il vous faut… de l’encre.

Votre texte et vos photos sont imprimés avec de l’encre. Ça, vous le saviez déjà. Mais saviez-vous que toutes les couleurs que vous voyez dans un livre sont obtenues en mélangeant 4 couleurs (cyan, magenta, jaune et noir) ? Ces couleurs forment le fameux CMJN (CMYK en anglais) utilisé par les imprimeurs.

Dans l’image ci-dessous, issue de ce chouette post du blog Heeter, vous pouvez constater que toutes les couleurs sont obtenues grâce aux 4 toners du dessus (cyan, magenta, jaune et noir). Bien sûr, il existe des milliers de modèles d’imprimante. L’impression offset et l’impression numérique ne fonctionnent pas exactement de la même manière. Mais le principe reste le même.

how yearbooks are printed - digital printer cmyk toner

(Source)

Cette illustration, trouvée sur thelogocompany.net, explique tout sur les profils couleurs. Cliquez sur l’image ci-dessous pour accéder à la version complète.

how yearbooks are printed - cmyk color profile

color-profiles-rgb-cmyk

(Source)

Bon à savoir : certaines machines permettent d’ajouter des couleurs supplémentaires pour un résultat spécifique (couleurs pantones, métalliques, ou fluo par exemple). Ces couleurs supplémentaires ne sont pas mélangées aux 4 couleurs standards, elles sont ajoutées par le biais d’un cinquième toner.

Dans l’exemple ci-dessous, à gauche, une cinquième couleur est nécessaire pour obtenir ce ton fluo parfait. A droite, nous avons un exemple d’utilisation d’encre métallique.

Note : Ajouter une cinquième couleur est un processus coûteux, que nous ne réalisons généralement pas chez Fusion.

03. Options de finition (ou comment faire ressortir votre couverture de yearbook)

Vous voulez donner un aspect brillant ou mat à votre couverture ? Alors, il faut la recouvrir d’un vernis ou d’un pelliculage mat ou brillant. Il y a de nombreuses autres options de finition, comme celles ci-dessous :

how yearbooks are printed - UV varnish

Vernis UV sélectif
Votre couverture est mate, à l’exception de quelques parties choisies, comme un texte, une image, un logo, ou autre, qui sont recouvertes d’un vernis brillant.

how yearbooks are printed - embossing

Gaufrage
Cette technique fait référence à la création d’un relief sur votre couverture, à partir d’une décoration, d’un lettrage ou d’un motif.

how yearbooks are printed - leatherette foiling

Simili Cuir et dorure à chaud
Si vous n’êtes pas à 100% satisfait du papier, essayez le simili cuir, le textile, etc…

Note : Les options de finition rendent le processus de production plus long et plus coûteux. Pourquoi ? Parce que cela nécessite d’autres machines, d’autres matériaux, davantage de temps pour l’opérateur, sans compter le temps de séchage (et donc de stockage).

04. Une fois imprimées, vos pages doivent être reliées et coupées

Votre couverture et vos pages intérieures sont imprimées. A présent, il est temps de les assembler pour obtenir un véritable livre. Mais avant tout, vous devez choisir votre reliure. Voici les principales options qui s’offrent à vous :

how yearbooks are printed - saddle stitch

Agrafage
(couverture souple)

how yearbooks are printed - standard pur binding

 Dos carré-collé PUR
(couverture souple)

how yearbooks are printed - spiral binding

Spirales
(couverture souple)

how yearbooks are printed - case binding

Dos carré cousu-collé
(couverture rigide)

L’imprimeur utilisera différents matériaux et différentes machines, en fonction de votre choix. Le processus est globalement semblable, je vais donc vous décrire le plus utilisé dans l’industrie du yearbook : dos carré collé PUR.

Une fois imprimées, vos pages intérieures doivent être assemblées (dans le bon ordre) et coupées du côté de la tranche. Ensuite, elles sont collées sur la couverture, comme ci-dessous. Bien qu’il existe de nombreuses machines pour faire ce travail, elles procèdent toutes de la même manière.

Note : Chaque type de reliure a ses propres spécifications. Par exemple, le dos carré-collé nécessite des étapes supplémentaires. C’est pourquoi, vous devez porter une attention particulière à ces détails lorsque vous mettez en page votre livre :

how yearbooks are printed - bleed crop marks

Sur le PDF final, les traits de coupe indiquent à la machine où se trouvent les bords de la page, et où le papier doit être coupé. Si vous voulez qu’une image, ou un autre élément, soit situé exactement au bord de la page, vous devez absolument ajouter un fond perdu (si vous ne le faites pas, vous obtiendrez une ligne blanche sur le bord de la page). Vous devez également appliquer la même marge sur toutes vos pages intérieures, sinon :
– votre contenu sera absorbé par la reliure.
– votre contenu sera trop près des bords de la page.

Notez que le processus peut-être un peu plus complexe en fonction du type de livre choisi. Pour vous donner une idée, vous trouverez ci-dessous l’anatomie d’une couverture rigide. Plus vous ajoutez d’options à votre livre, plus la préparation et la production seront longues. Le processus s’alourdira et nécessitera plusieurs jours supplémentaires.

how yearbooks are printed - hard cover

(Source)

Maintenant que vous savez comment un yearbook est imprimé, vous allez mieux comprendre comment préparer le fichier destiné à l’imprimeur.

De la mise en page sur écran au fichier d’impression

Ok, vous savez de quoi est fait un livre. Il faut maintenant donner vos instructions à l’imprimeur, pour les couleurs à utiliser, les découpes à faire, et ainsi de suite. Quoiqu’il en soit, pour vous assurer que le résultat final sera le même qu’à l’écran, vous devez respecter les standards des imprimeurs.

05. Le livre tel qu’il apparaît à l’écran

Pour créer un livre, une affiche, une présentation, ou autre, vous utilisez votre ordinateur et un logiciel de création graphique (sur disque dur ou en ligne). Comme il existe des milliers de logiciels différents, il est important d’exporter votre travail dans un format standard, qui sera accepté par tous les imprimeurs.

Pourquoi est-il important d’utiliser un format standard ?
– Parce qu’utiliser un fichier “propriétaire” signifie prendre un risque (votre mise en page peut varier d’un ordinateur à l’autre en fonction de la version du logiciel, si c’est un Mac ou un PC, certaines polices peuvent manquer, etc…). Aucun imprimeur ne voudra prendre cette responsabilité, ou perdre du temps à régler les problèmes.
– Parce que toutes les machines utilisées en impression utilisent ces standards. Si vous êtes un graphiste expérimenté, vous savez probablement comment exporter votre travail avec un fichier d’impression. Si ce n’est pas le cas, Fusion est là pour vous aider. Vous n’avez qu’à cliquer sur un bouton et votre fichier sera généré automatiquement au bon format.

Bon à savoir : Comme précisé au chapitre 2, les couleurs sur votre écran sont en mode RVB (rouge, vert, bleu). Pourquoi ? Parce qu’un écran n’a pas vraiment besoin d’afficher autant de détails qu’un document imprimé. La plupart des imprimantes professionnelles utilisent le mode CMJN pour offrir plus de détails lors du résultat final. À un moment donné, une conversion du mode RVB au mode CMJN est donc nécessaire. Cela est réalisé par nos soins, après l’exportation de votre travail.

06. Le PDF : votre fichier d’impression généré par Fusion

Mais qu’est-ce qu’un fichier PDF exactement ? Le “Portable Document Format” (PDF) est le format standard utilisé en impression. Dans son livre “PDF Explained: The ISO Standard for Document Exchange (2001, O’Reilly Media, Inc.)”, John Whitington donne une définition du PDF :

how yearbooks are printed - pdf definition 1

how yearbooks are printed - pdf definition 2

(Source)

En d’autres termes, puisqu’un livre est composé de texte et d’images, il est primordial de fournir à votre imprimeur un format de fichier qui encapsule toutes les informations relatives à votre travail (polices d’écritures, couleurs, graphiques, images, fond perdu et traits de coupe, etc…). C’est là que le format PDF est utile. Il donne à votre imprimeur toutes les informations nécessaires pour imprimer votre livre, exactement comme vous l’avez créé sur écran.

how yearbooks are printed - pdf check list

(Source)

Comment générer un PDF avec Fusion ?
Au moment de passer commande, il vous sera demander de générer votre PDF final en haute résolution.

how yearbooks are printed - generate pdf

Une fois généré, vous pourrez voir votre livre en entier sur une liseuse de PDF (comme Adobe Acrobat Reader). A ce stade, vous devez vous assurer d’avoir tout relu en détails pour éviter les mauvaises surprises. Pour cela, comparez simplement votre travail original avec la version PDF (page par page).
Pour en savoir plus sur la façon de vérifier votre yearbook, lisez cet article.

Une fois approuvé, votre fichier PDF final sera envoyé à l’impression.

Résumons tout cela !

Vous voyez que ce n’est pas si complexe. En partant de l’objet, vous pouvez facilement visualiser tous les composants d’un livre et le type d’informations dont a besoin un imprimeur professionnel pour travailler correctement.

C’est pour cela que les imprimeurs ont établi les standards du fichier d’impression, et c’est pour cela aussi que vous devez respecter ces règles, si vous souhaitez un résultat professionnel.

Une fois que vous avez fait ce travail, validé et enregistré le contenu dans un fichier PDF, vous pouvez être assuré(e) que votre yearbook sera tel que vous l’avez voulu !

1 – Tout sera imprimé comme vous le souhaitez (en numérique comme en offset).

how yearbooks a re printed - printed
(Source)

2 – Vos pages seront pliées, regroupées et reliées.

how yearbook are assembled
(Source)

Et voilà ! J’espère que cet article vous a aidé à mieux comprendre comment sont imprimés les yearbooks. N’hésitez pas à laisser un commentaire ou à poser vos questions !

Créez un superbe yearbook avec vos élèves.

Commencez ici
The following two tabs change content below.
After a degree in corporate journalism and 4 years in a publishing agency in Paris, Julien fell into digital. Passionate about content in general, he loves turning good ideas into practical tips & tricks. That's just one of the things he does at Fusion Yearbooks, as a Digital and Content Manager.

Australia's #1 Yearbook Company