Charte graphique : la typographie

charte graphique les typographies-1

charte graphique yearbook - la typographie -2

Nous re-voici avec Renaud C., pour l’épisode 2 de notre saga spéciale ‘Charte Graphique’. Nous abordons aujourd’hui un second point fondamental pour le design de votre yearbook : le choix des typographies et quelques conseils d’utilisation. Car oui, les polices participent pleinement à l’affirmation du caractère de votre publication (oui… elle est facile).

Dans l’application de Fusion Books, vous disposez librement d’une banque de typos assez large, de la plus classique à la plus fantaisie. Quelle(s) typo(s) allez vous choisir, pour quels usages et à quelles fins ? Voici quelques pistes pour donner du sens à votre sélection.

POUR VOS TITRES, SOYEZ IMPACTANTS
Sélectionnez 1 à 2 typos maximum et forcez vous à les utiliser avec logique et constance. Pour les choisir, réfléchissez à la tonalité que vous souhaitez donner à votre yearbook ou à votre rubrique (sérieux, classique, loufoque, etc.). La ‘titraille’ fait vraiment partie de la formule graphique d’une publication. Elle permet au lecteur de se repérer dans les pages, de feuilleter le yearbook rapidement tout en lui permettant d’être interpelé, accroché par le contenu. En général, il y a 2 à 3 niveaux d’importance dans les titres : le titre, le sous-titre ou le sur-titre et les intertitres. Nul besoin d’un sous-titre pour vos textes courts. En revanche, pour les textes plus longs, les intertitres donneront une bouffée d’air au lecteur. Jouez ensuite sur les tailles, la casse, la graisse ou les couleurs pour  hiérarchiser votre information.

charte graphique yearbook - la typographie -3

POUR LE CORPS DE TEXTE, RESTEZ SOBRES ET LISIBLES
En général, pour une lecture agréable, il est préférable d’utiliser des typos assez classiques, entre 6 et 12 pour la taille. Vous ne voudriez que vos lecteurs froncent les sourcils pour essayer de déchiffrer la superbe typo trash qui remplit les colonnes de votre yearbook ? Conseil facile vous me direz, mais pas si faux non plus : évitez les typos claires sur des fonds clairs et inversement. Car n’oubliez pas, si vous écrivez quelque chose, c’est bien pour être lu !

charte graphique yearbook - la typographie -4

MULTIPLIEZ LES ENTRÉES DE LECTURE EN JOUANT AVEC LA TYPO
Pour bien raconter vos histoires, il est plus intéressant de découper votre page, de manière à la rendre agréable. Si vous avez beaucoup de choses à dire, faite un plan et essayez de découper votre texte. Essayez de faire en sorte que votre texte principal occupe 3/5 de la page. Pour les 2/5 restants, utilisez des brèves, des exergues, des photos légendées, des encadrés, etc. Et en jouant avec les tailles, votre page aura l’air plus riche en contenu. Le lecteur, souvent friand de picorage, entrera plus facilement dans la lecture. Pensez à rester cohérent avec votre titraille pour le choix des typos.

charte graphique yearbook - la typographie -5

Allez, au prochain épisode de cette série ‘Charte Graphique’, Renaud C. vous donne les clés pour commencer votre page en partant de zéro !

Cela vous a plu ? Avez-vous des questions ou des suggestions ?
Ecrivez-nous pour les partager : jaidesidees@fusionbooks.fr

The following two tabs change content below.
After a degree in corporate journalism and 4 years in a publishing agency in Paris, Julien fell into digital. Passionate about content in general, he loves turning good ideas into practical tips & tricks. That's just one of the things he does at Fusion Yearbooks, as a Digital and Content Manager.

Australia's #1 Yearbook Company